Le Village - Patrimoine

mise à jour : 21 mai 2016

L'église

L'église de Fontenay-sur-Eure possède un chœur roman du XIIème siècle, inscrit à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques.L'abside possédant 3 baies plein cintre à simple voussure, typiques de la charnière XIème-XIIème siècle, mais depuis longtemps condamnées. En levant les yeux vers le toit, notre regard est attiré par ces curieux personnages qui semblent soutenir la corniche, ce sont des modillons, caractéristiques de la sculpture romane. Au nord, s'élève l'imposante tour-clocher du XIVème siècle. L'élégante flèche hexagonale, recouverte d'ardoises, culmine à 27 m et contient une cloche de 300 kgs qui a remplacé en 1839 ses deux aînées qui avaient été fondues en 1793. La nef, massive, s'ouvre, au nord, par 3 baies ogivales et un portail à arc brisé et décor de pointes de diamant, l'ensemble caractéristique du début du XVIème siècle, période pendant laquelle l'église est fortement remaniée, à un tel point qu'en juillet 1528, l'évêque de Chartres vint consacrer à nouveau l'église.

 

 

Arc en plein cintre : arc en demi cercle.

La mairie-école

Caractéristique des mairies du XIXème siècle, celle de Fontenay-sur-Eure est édifiée en 1860. Elle comporte alors à gauche une salle de classe et à droite la maison du maître d'école surmontée à l'étage de la mairie. Un arsenal jouxte l'ensemble, il renfermait la pompe à incendie, précieuse à une époque où les toitures étaient majoritairement en chaume.

Les moulins à eau

L'énergie hydraulique a été abondamment exploitée sur l'Eure du Haut-Moyen-Age à la révolution industrielle, une promenade le long de la rivière d'Ouest en Est permet de découvrir quelques uns des moulins, autrefois encore plus nombreux. Au Pont-Tranchefétu, le moulin dépendant anciennement de la seigneurie d'Ollé, a été reconstruit au XIXeme siècle. Le moulin de Guervilliers, situé entre le Pont Tranchefétu et le bourg, date de la même époque. Du moulin de Pré, antique moulin du Chapitre Cathédrale de Chartres, il ne reste que des vestiges perdus dans les ronces.

Le temple du PontTranchefêtu

Le hameau du Pont Tranchefétu est lié à l'histoire de l'église protestante chartraine. C'est dans ce hameau, dépendant de la famille protestante de Dangeau et suffisamment éloigné de la ville que les protestants obtiennent le droit de batir leur premier temple en 1604. Celui-ci, simple maison entourée d'un cimetière, sera détruit en 1685, après la révocation de l'édit de Nantes. Il faudra attendre 1861 pour qu'un nouveau temple soit édifié à l'entrée du village. Après l'autorisation d'avoir un lieu de culte protestant à Chartres; le temple du Pont Tranchefétu est peu à peu désaffecté et déconstruit en 2002. Seul demeurent aujourd'hui le porche et le dallage intérieur, ultimes témoignages de cette histoire religieuse.

Les lavoirs et les passerelles

Les lavoirs, construits au XIXème siècle,  témoigne d'une société villageoise désireuse d'une meilleure hygiène et d'un plus grand confort. Ils résonnent encore des cancans et des chants des femmes de Fontenay. Au village, deux lavoirs sont visibles: le premier est accessible par un chemin descendant derrière l'église, l'autre par une petite venelle qui rejoint la rivière depuis la rue Noel Ballay. Les lavoirs font parties du petit patrimoine communal à préservé au même titre que les passerelles sur l'Eure comme l'ancienne passerelle de La  Martraye (XIXème siècle)